1 - Choisissez votre formule
2 - Recevez votre box du mois
3 - Savourez et profitez

TOP 40 DES MEILLEURS PÂTISSERIES À PARIS

LA PÂTISSERIE FINE ET PARIS, UNE ÉTERNELLE HISTOIRE D’AMOUR 

Depuis des siècles, la pâtisserie est devenue un art que les amoureux maîtrisent. Si la pâtisserie française est connue pour sa sensibilité esthétique et son savoir-faire exquis, c'est aussi grâce au développement continu des savoir-faire à chaque période historique. Et la place parisienne à toujours été un moteur d’innovation dans ce domaine. Jusqu’à aujourd’hui, de grands noms de la pâtisserie fine français mondialement connus exercent leur art dans la capitale. Pour n’en citer que quelque uns : Pierre Hermé, Sébastien Gaudard

ou encore Cédric Grolet font partie des chefs pâtissiers les plus respectés sur la scène mondiale. 


À travers cet article recueillant 40 des meilleures pâtisseries parisiennes, nous allons voir pourquoi chaque chef pâtissier se distingue. De plus, vous pourrez directement vous rendre sur leur site à travers un lien cliquable si vous souhaitez avoir plus d’information.

Cela étant dit, commençons … 

 

1. Cédric Grolet ou l’art de la pâtisserie trompe-l’œil

Histoire : 

Il a été nommé à de nombreuses reprises « Meilleur chef pâtissier » et notamment « Meilleur chef pâtissier du monde » dans le top 50 du classement du Royaume-Uni en 2018. Il est le chef pâtissier le plus suivi sur les réseaux sociaux : son compte Instagram en 2018 Plus d'1 million les abonnés. 

Après un CAP de pâtissier, chocolatier et glacier, et un diplôme d'ingénieur technique des métiers de la prestigieuse Ecole Nationale de Pâtisserie, Cédric Grolet rejoint l'équipe Fauchon et y reste cinq ans. Il n'a ouvert son premier magasin que le 20 mars 2018. La Pâtisserie du Meurice de Cédric Grolet a ouvert la rue de Castiglione à côté de l'hôtel Meurice, vendant des pâtisseries destiné au grand public.

Aujourd’hui, Cédric Grolet compte deux boutiques dont une située à Opéra. 

Particularité :

La pâtisserie du chef parisien est particulièrement reconnu pour ses fruits sculptés en trompe-l’œil, son usage du citron, ainsi que son image charismatique éloignée de celle traditionnelle des chefs, abandonnant les clichés de la toque ou du tablier lors de certaines interventions publiques. Cédric Grolet est donc bien décider à casser les codes de la pâtisserie traditionnelle et ramener une nouvelle énergie positive et innovante. 

Adresse : 

 Les deux boutiques sont situés dans des lieux stratégiques où l’on y trouve beaucoup de circulation et de touristes. L’image de marque imposante et vive aussi vous permettra de retrouver facilement le positionnement de la boutique.

  • 35 avenue de l’Opéra, 75002 Paris
  • 6 Rue de Castiglione, 75001 Paris

Site web :  

Toutefois, il vous sera difficile de trouver plus d’information sur le site avec un design très simple et épuré. Pour plus d’info, ce sera directement sur place.  

Voici le site : cedric-grolet.com

 

2. Pierre Hermé ou faire du macaron un chef-œuvre gustative

 

Histoire : 

En quelques mots, Pierre Hermé, c’est plus de 25 ans de carrières. Plus de 25 à construire sa renommée et à peaufiner son savoir-faire. Son mentor n’était autre que Gaston Lenôtre, lui aussi une figure majeure de la gastronomie française. Héritier de quatre générations de boulangers pâtissiers, Pierre Hermé est scolarisé au sein de l’institut Champagnat, à Issenheim en Alsace. 

En 1998, Pierre Hermé fonde la Maison Pierre Hermé Paris. La première boutique Pierre Hermé Paris ouvre à Tokyo la même année. L'entreprise connaît depuis sa création une expansion au niveau international avec plusieurs dizaines de points de vente en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.

Particularité :

D’après les dire du site officiel : 

 “Pierre Hermé est curieux de tout. Tout l’inspire. Ses créations, il les aborde par le dessin, à la manière d’un couturier. Il écrit les recettes, fixe les proportions. À ses côtés, les pâtissiers réalisent les essais, jusqu’à obtenir le résultat qu’il imaginait. Des plaisirs aux rencontres, des lectures aux voyages, des fragrances aux textures... Son travail et son audace en font un nom incontournable de la gastronomie française. L'entreprise connaît depuis 2010 une expansion au niveau international avec plusieurs dizaines de points de vente en Europe, en Asie et au Moyen-Orient.” 

Rien que ça ! 

Adresse : 

On ne compte plus le nombre de boutiques à paris Pierre Hermé. Cependant, chacune d’entre elles ont leurs spécificités (pâtisseries, macarons, chocolat, café, restaurants). Pour n’en citer que quelque unes : 

 

  • PARIS 6E - CAFÉ PIERRE HERMÉ SAINT-PLACIDE,  43 rue Saint-Placide
  • PARIS 1ER - 4 RUE CAMBON, 4 Rue Cambon
  • PARIS 2E - OPÉRA, 39 avenue de l'Opéra
  • PARIS 3E - BRETAGNE, 4 rue de Bretagne
  • PARIS 4E - MARAIS, 18 Rue Sainte-Croix de la Bretonnerie
  • PARIS 6E - BONAPARTE, 72 rue Bonaparte

Et bien d’autres encore...

Site web :  

Sur le site, vous trouverez toutes les informations dont vous aurez besoin pour passer à l’action. Vous pouvez même commander directement sur le site et profiter des derniers exclus.

Cliquez ici



3. Sébastien Gaudard, un patrimoine ancestral d’excellence

Histoire : 

Chez les Gaudard, la pâtisserie se transmet de génération en génération. Né d’un père pâtissier, le jeune Sébastien développe très jeune une passion pour cet art culinaire. Celui qu’on surnomme “petit prince” de la pâtisserie se fait un nom très tôt à l’âge de 26 ans. Il seconde le grand Pierre Hermé et et deviendra chef pâtissier par la suite dans la très prestigieuse enseigne Fauchon. 

Après plusieurs expériences entrepreneuriales en France et à l’étranger, toujours dans le domaine de la pâtisserie, Sébastien Gaudard ouvre sa propre enseigne. C'est en décembre 2011 qu’il ouvre sa première boutique. Il y fait des pâtisseries traditionnelles françaises dans un cadre s'inspirant des boutiques d'autrefois. 

Particularité :

La pâtisserie de Sébastien gaudard se distingue par sa recherche perpétuelle du goût traditionnel. Ce qu’il souhaite ? Offrir une expérience sensorielle qui se base sur les traditions tout en signant sa touche distinctive qui marque l’évolution. 

Quand on déguste une pâtisserie Gaudard, il faut prendre le temps d’apprécier se travaille de recherche. La pâtisserie Gaudard est clairement un plaisir pour les fins gourmets attentif ou traditions et à la culture gastronomique traditionnelle.  

Retrouvez deux emplacements mythiques sur Paris : 

  • 22 rue des Marthyres (emplacement mythique, notamment dans l’histoire de la pâtisserie parisienne) 
  • PARIS 1ER, 1 rue salon des Pyramides 

Site web : 

Le site web Sébastien Gaudard est totalement en corrélation avec les valeurs traditionnelles qu’il veut partager. 

Laissez-vous donc transporter dans le passé et revivez des plaisirs d’une autre époque en cliquant ici.




4. Carl Marletti, un pâtissier de première classe 



Histoire : 

En entrant au lycée hôtelier Etiolles, dans l'Essonne, en CAP Pâtisserie Chocolaterie Confiserie, Carl Marletti s'immerge enfin dans un univers qui, depuis les vitrines de son grand-père boulanger pâtissier, lui faisait les yeux doux. Dans sa carrière, Carl Marletti rencontre les grands noms de la pâtisserie, tel Christophe Michalak, Philippe Conticcini, Pierre Hermé et bien d'autres, toujours de bons conseils...

Le 1er décembre 2007, Le chef pâtissier Carl Marletti ouvre sa boutique au cœur du 5ème arrondissement de Paris : le quartier Mouffetard. Ce lieu, plein de vie et de commerces, voit chaque jour s'écouler des flots de Parisiens et de voyageurs du monde en quête des saveurs emblématiques de la gastronomie Française.

Petite anecdote : En 2005, Carl Marletti réinterprète la légendaire pâtisserie “Le mille-feuille” en créant “Le Cinq-Cents Feuilles”. Ce fût succès immédiat ! Au cours de ces années, Il entretient des relations étroites avec ses collaborateurs, notamment Jean-Michel Coppens, alors à la tête du Café de la Paix.

Particularité :

La boutique Carl Marletti, conçue comme une boîte à desserts, surprend chaque jour de nombreux clients en quête de gourmandise. Chaque jour, de nombreux gâteaux de tailles différentes illuminent les élégantes vitrines des magasins, chacun avec une feuille d'argent ! Toutes les créations, qu'elles soient permanentes ou saisonnières, sont réalisées par l'équipe de Carl sur place. 

Adresse : 

  • PARIE 5E, 51 rue Censier

Site web :  

www.carlmarletti.com

En parlant de mille-feuilles, le prochain risque de plaire ! 




5. Yann Couvreur, le roi du mille-feuille...mais pas que !



Histoire : 

Né à Paris et fils de commerçants, Yann Couvreur grandit dans les Yvelines. Il commence en pâtisserie lors d’un stage. Il étudie ensuite à la Tecomah, à Jouy-en-Josas, et obtient un Brevet d'études professionnelles de cuisinier et un Certificat d'aptitude professionnelle de pâtisserie.

En mai 2016, Yann Couvreur ouvre sa première pâtisserie dans le 10e arrondissement de Paris. Cet établissement se situe là où il vécut à ses débuts. 

Petite distinction : Yann Couvreur participe à la saison 1 du Meilleur Pâtissier de France, spéciales célébrités, en tant que membre du jury et chef invité.

Particularité : 

Parmi les produits proposés, on compte la merveille au praliné, un kouign-amann au blé noir ou un millefeuille à la vanille de Madagascar. 

Expert pour marier les textures et les saveurs, le chef pâtissier Yann Couvreur rend ses lettres de noblesse à la pâtisserie 100% naturelle. Son gâteau signature ? Le mille-feuille à la vanille des Comores, dont il réalise seulement cinquante exemplaires chaque matin. Le Chef Yann sait se faire désirer ! 

Adresse : 

  • 137 Ave Parmentier, 75010 Paris

  • 23bis Rue des Rosiers, 75004 Paris

  • 35 Bd Haussmann, 75009 Paris

  • 25 Rue Legendre, 75017 Paris

Site web :  

www.yanncouvreur.com



Besoin de prendre l’air le temps d’un week-end ? De découvrir des savoir-faire et cultures à Paris ? Et si vous partiez pour une virée dans l’une des meilleurs Chefs pâtissiers de Paris ? Découvrez notre sélection des plus belles addresses !

 

 

6. Sadaharu Aoki, la star préférée des maisons de luxe

 

Histoire : 

En 1987, Sadaharu Aoki est diplômé de l'école hôtelière de Machida, puis a commencé à travailler comme boulanger au restaurant français Chandon à Aoyama, Tokyo. 

En 1991, Sadaharu Aoki s'installe en France, travaille avec Jean Millet dans un restaurant méditerranéen, puis travaille comme chef des desserts à Paris avec le chef pâtissier Couderc. Plus tard, il a travaillé au restaurant Girard et en Suisse. 

L'expérience acquise lui a permis de remporter plusieurs concours de pâtisserie, comme le concours Charles Proust en 1995. 

Particularité :

Visiter fréquemment par les maisons de couture parisiennes, il a servi pendant de nombreuses années Chanel, Christian Dior et Kenzo lors de la Fashion Week. Le chef pâtissier japonais Sadaharu Aoki ravit les amateurs de matcha. Il est ce que l’on pourrait appeler la combinaison parfaite des saveurs japonaises et françaises.

Adresse : 

  • 35 rue de vaugirard 75006 Paris

  • 56 boulevard de Port-Royal 75005 Paris

  • 25 rue Pérignon 75015 Paris

  • 103 rue Saint Dominique 75007 Paris

  • 58 avenue Augustin Dumont 92240 Malakoff

 

Site web :  

www.sadaharuaoki.com



7. Philippe Conticini, un rêveur est né



Histoire : 

Originaire de Choisy-le-Roi, Philippe Conticini se distingue très jeune par ses présentations autant sucrées que salées. Très vite, il est considéré comme une figure montante de la gastronomie en France et à l’international. 

Le chef est destiné à un grand avenir, ayant travaillé aux quatre coins du monde, il jouit d’une maturité culturelle que l’on retrouve dans ses œuvres. Tous ses voyages lui ont permis d’être l’auteur de quatre innovations culinaires dont la fameuse vérine qu’on le retrouve aujourd’hui dans beaucoup de nos festivités comme lors de mariage, anniversaire...   

En mai 1986, il ouvre le restaurant La Table d’Anvers, dont il sera copropriétaire et chef pâtissier jusqu’en 1998. Il y change notamment les codes de la pâtisserie en y transposant des techniques d’ordinaire réservées à la cuisine. 

Particularité :

À la tête de La Pâtisserie des Rêves, Philippe Conticini ouvre sa première pâtisserie Gâteaux d'Émotions rue de Varennes dans le 7e arrondissement de Paris. Si on aime sa sauce chocolat caramel vanille, c'est la tarte à l'ananas grillé qui séduit tout Paris. Son secret ? Il pose un biscuit coco toasté hyper fondant, une crème passion parfumée, ananas confit et chips de pomme de terre caramel sur une pâte sucrée... ce dessert exotique est hors du commun. 

Adresse : 

  • 31 RUE NOTRE DAME DE NAZARETH, 75003 PARIS

  • 37 RUE DE VARENNE, 75007 PARIS

  • 42 RUE DE L'ANNONCIATION, 75016 PARIS

  • 35 BOULEVARD HAUSSMANN, 75009 PARIS

Site web :  

www.conticini.fr



8. Cyril Lignac, la figure parisienne de la pâtisserie

 

Histoire : 

Mais qui est vraiment Cyril Lignac ? Pâtissier ? Cuisinier ? Animatrice télé ? Eh bien enfaite, c’est tout cela à la fois.  

Cyril Lignac c’est Le chef et propriétaire : 

  • du restaurant Le Chardenoux 
  • du restaurant des restaurants Aux Prés et Le Bar des Prés 
  • du restaurant du bar à cocktails Dragon
  • des boutiques La Pâtisserie Cyril Lignac
  • de la boutique La Chocolaterie Cyril Lignac
  • du restaurant gastronomique Le Quinzième (jusqu’à fermeture en 2019)

Il est animateur dans de nombreux programmes culinaires sur la chaîne M6 et est auteur de livres de recettes chez Hachette Pratique et aux Éditions de La Martinière principalement.

Finalement, Cyril Lignac est l’un des chefs les plus influant au monde. 

Particularité :

Quant à la Pâtisserie de Cyril Lignac, c’est un passage obligé pour les gourmands passant dans la capitale française. En particulier pour sa tarte au citron dont le sablé à la noisette est garni de compote et recouvert d’une plaque de chocolat blanc. Le nappage au citron vanillé la rend encore plus savoureuse.

Adresse : 

  • 133 rue de Sèvres, 75006 Paris

  • 24 rue Paul Bert, 75011 Paris

  • 2 rue de Chaillot, 75016 Paris

  • 55 boulevard Pasteur, 75015 Paris

  • 9 rue Bayen, 75017 Paris

Site web :  

www.gourmand-croquant.com



9. Jacques Génin, le génie l’autodidacte  

 

Histoire : 

C'est un nom qui apparaît sur la bouche des gourmets et des sablés au chocolat. 

Autodidacte du goût, considéré comme un génie des saveurs et l'un des meilleurs fondeurs de chocolat au monde, Jacques Genin travaille dans son atelier au centre de Paris, là où l'on trouve les meilleures années chocolatées, et ses lettres nobles Donne caramel et sauce chocolat.

 Fruits et nougat, ses préparations expriment son amour pour l'excellent travail et sa noble passion pour l'artisanat, à la fois créatif et passionné.

Particularité :

Dans son salon de thé boutique de la rue de Turenne, à Paris, le pâtissier et chocolatier Jacques Génin prépare chaque matin de délicieux gâteaux. Si la recette du célèbre Paris Brest reste secrète, on ne peut que saliver en pensant à sa généreuse crème pralinée... à déguster avec un chocolat chaud maison. 

Un autre beau péché ? Barre de chocolat feuilleté aux noix…

Adresse : 

  • 133, rue de Turenne, 75003 Paris

Site web :  

www.jacquesgenin.fr




10. Tomo, la crème de la pâtisserie franco-japonnaise

 

Histoire : 

Extrait du site officiel : 

Romain Gaia est français et vit la moitié de l’année au Japon. Un apprentissage sérieux de la langue japonaise lui permet de pénétrer le monde très fermé des wagashi. Il travaille donc au Japon pour mieux comprendre et maîtriser cette culture ancestrale. À son retour, il lance le projet TOMO avec pour but de faire découvrir le Dorayaki et les wagashi au français, de façon populaire.

Takanori Murata est japonais et vit en France. Issu d’une famille de pâtissiers de wagashi traditionnels de la région de Nagoya, il a été le Chef Pâtissier du restaurant Aida, au sein du Salon de thé Walaku. Sa volonté de faire découvrir la pâtisserie japonaise artisanale est telle qu’il confectionne lui-même et à la main chaque produit utilisé dans ses pâtisseries. 

Lorsque Romain Gaia décide de créer TOMO, le chef Murata le rejoint avec la même volonté : offrir un vrai produit artisanal, respecter le cycle des saisons et offrir les pâtisseries japonaises les plus honnêtes possibles.” 

 

chef de Tomo pâtisserie

 

Particularité :

Deux fois par mois, Tomo organise des cours de pâtisserie pour vous familiariser avec ces gâteaux et apprendre à faire la pâte à Dorayaki avec le chef Romain Gaia. Lors de certains cours, vous pourrez aussi vous initier à la sculpture de Wagashi avec le chef Takanori Murata. Ces ateliers ont lieu deux dimanches par mois. 

Adresse : 

  • 16 Rue Grégoire de Tours 75006

  • 11 rue Chabanais 75002 Paris

Site web :

patisserietomo.fr


 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés